Le Croiseur Otchakov-Kagoul-Général Korniloff Partie I

De sa construction en 1900 à Sébastopol, jusqu’à sa fin à Bizerte- Partie I : 1900 à 1913

Le croiseur « Général Korniloff » est connu de tous pour son rôle lors de l’ exode russe de Sébastopol à Bizerte en novembre 1920. C’est à son bord que le général Wrangel quitte la Crimée et la Russie.

Il sera pour les marins qui quittent leur patrie un repère mais il n’échappera pas au triste sort de la flotte abandonnée à Bizerte pour la ferraille en 1924 après la reconnaissance par la France de la Russie soviétique et l’impossibilité de trouver un accord pour la récupération de cette flotte.

On connaît moins bien l’histoire du navire depuis 1900, époque de sa conception.

Et pourtant, quelle histoire ! Le « Général Korniloff » s’est d’abord appelé « Otchakov », puis « Kagoul », puis à nouveau « Otchakov », “Kagoul” , et enfin « Général Korniloff ». Forcé d’être rebaptisé au cours de l’histoire de la révolution de 1905, puis de celle de 1917, et enfin après la reprise des ports de la mer Noire par les forces blanches en 1919, son histoire est emblématique de l’histoire de la flotte de la mer Noire de la Marine Impériale Russe.

Cette première partie couvre la conception du croiseur, sa construction au chantier de “la nouvelle Amirauté” à Sébastopol et l’implication de l'”Otchakov” dans le soulèvement orchestré par le Lieutenant Schmidt à Sébastopol en novembre 1905. Le croiseur est incendié et rentre dans de longues réparations . Il est rebaptisé ” Kagoul” en 1907.

In memoriam- Alexis Potapieff- Véra Albertini. Article mis en ligne début 2022, modifié 17 mars 2024.

Pour ceux qui n’auront pas le temps de lire toute l’histoire, vous pouvez la parcourir en vous arrêtant seulement sur les titres et les photos.

Pour ceux souhaitant seulement lire l’histoire écrite par le Capitaine de 1er rang Vladimir Alexeievitch Potapieff, aller directement à la partie 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *