Le croiseur Otchakov-Kagoul- Général Korniloff- Partie IV

In memoriam- Alexis Potapieff- Véra Albertini. Article mis en ligne début 2022, modifié 23 mars 2024 par Alain .

Cette quatrième partie couvre la reprise des opérations par le croiseur “Kagoul” à partir de fin 1918.

C’est alors que va rentrer dans l’histoire du navire le capitaine de 1er rang Vladimir Alexeievitch POTAPIEFF , qui, en termes sobres d’officier supérieur, a écrit ce mémoire sur l’histoire du « Kagoul », renommé «Général Korniloff», de fin1918 à Sébastopol à sa fin en 1924 à Bizerte.

V.A Potapieff reprend le contrôle du navire et forme un équipage.

Mais tous les navires n’ont pas un équipage. En avril 1919, les alliés et l’armée des Volontaires ont cédé face aux bolcheviks qui approchent de Sébastopol. Une partie seulement de la flotte peut partir à nouveau sur Novorossisk, sous les ordres de l’amiral Sabline. Le “Kagoul”, navire amiral , est alors commandé par le capitaine de 1er rang P.P Osteletsky avec pour second le capitaine de 2éme rang V.A Potapieff.

Le croiseur va être engagé dans des opérations de soutien à l’armée de Denikine qui reprend l’initiative : en mai en Crimée sur l’isthme d’Ak-Monay, vers le détroit de Kertch, puis en juillet-août sur l’estuaire Dniepr-Boug .

Ensuite l’offensive de Denikine se poursuit et c’est “l’opération Odessa” en août 1919. La ville est reprise. Denikine y passe les troupes en revue en septembre , avec l’amiral Gerassimov, chef d’Etat Major de la flotte de la mer Noire. Le croiseur est alors rebaptisé “Général Korniloff”, du nom de l’un des deux fondateurs de l’armée des Volontaires, l’autre étant le “Général Alexeieff”.

Le “Kagoul” va retrouver son port d’attache à Sébastopol. V.A Potapieff est nommé le 25 mars 1920 capitaine de 1er rang et confirmé commandant du “Général Korniloff”.

De juin à octobre c’est une nouvelle opération sur Otchakov , avec le cuirassé dreadnought ” Géneral Alexeiev” , ex “Volya”, ex ” Imperator Alexandre III”. Mais l’armée de Denikine recule. Le 30 octobre l’amiral Sabline décéde. Il est remplacé par l’amiral Kedrov.

Le croiseur rentre à Sébastopol. Il n’en repartira que pour l’exode vers Constantinople et Bizerte.

Pour ceux qui n’auront pas le temps de lire toute l’histoire, vous pouvez la parcourir en vous arrêtant seulement sur les titres et les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *