Le croiseur Otchakov, Kagoul, Général Korniloff – Partie III

In memoriam- Alexis Potapieff- Véra Albertini. Article mis en ligne début 2022, modifié 23 mars 2024 par Alain .

Cette troisième partie couvre la période 1917-1918 qui va voir la Russie basculer dans la révolution d’Octobre. En mars 1917 la révolution est déjà en marche à Sébastopol. L’amiral Koltchak tente de faire face aux équipages révoltés. Le “Kagoul” est rebaptisé ” Otchakov” . La marine cesse ses opérations en mer Noire en novembre 1917.

A Sébastopol les officiers vont être pris pour cibles par les bolcheviks. Des soviets sont créés sur les navires. Sur l’ Otchakov en réparations partie de l’équipage et marins font le coup de main avec les bolcheviks.

Plusieurs massacres d’officiers vont avoir lieu . La situation est confuse entre les bolcheviks , les tentatives ukrainiennes de se saisir de la flotte, les officiers loyalistes qui tentent de faire face. Le 15 février 1918, un décret du Conseil des commissaires du peuple “congédie les officiers du service militaire” et institue “une marine des ouvriers et des paysans”.

Le 23 février la terreur rouge s’abat sur Sébastopol; ce sont ” les nuits de Bartholomée”.

En mars 1918 le traité de Brest-Litovsk est signé entre les empires centraux et les soviétiques . Les ukrainiens de la RPU négocient en parallèle l’entrée des forces allemandes en Ukraine.

En avril 1918 , l’amiral Sablin prend le commandement de la flotte. Les allemands arrivent à Sébastopol et la partie de la flotte qui peut être opérationnelle part sur Novorossisk. L’ “Otchakov” reste à Sébastopol sans équipage.

Lénine donne l’ordre de couler la flotte à Novorossisk. Sablin s’y oppose. Il part pour Moscou et confie le commandement à l’amiral Tikhmenieff. Un réferendum est organisé : partie de la flotte va avec Tikhmenieff renter à Sébastopol; le reste va être sabordé (12 contre-torpilleurs) ou coulé (le cuirassé dreadnought “Svobodnaya Rossia” ex ” Imperatritsa Ekaterina Villkaia”) . La flotte rentrée à Sébastopol va passer sous l’ordre allemand. A l’été 1918, le “Kagoul” est à nouveau opérationnel . En novembre -décembre 1918 les alliés vainqueurs débarquent à Sébastopol dans le cadre d’une opération de secours à l’armée blanche.

Pour ceux qui n’auront pas le temps de lire toute l’histoire, vous pouvez la parcourir en vous arrêtant seulement sur les titres et les photos.

Pour ceux souhaitant seulement lire l’histoire écrite par le Capitaine de 1er rang Vladimir Alexeievitch Potapieff, aller directement à la partie 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *