Exposition “Au Service des Tsars” – Musée de l’ Armée- 2010

La garde impériale russe, de Pierre le Grand à la révolution d’Octobre

Article mis en ligne octobre 2010, revu 25 avril 2024 par Alain

DU 9 OCTOBRE 2010 AU 23 JANVIER 2011,

Dans le cadre de l’année France-Russie 2010, le musée de l’Armée a présenté une exposition exceptionnelle consacrée à l’histoire de la Garde Impériale russe. du 9 octobre 2010 au 23 janvier 2011.

Plus de 150 objets exceptionnels et somptueux étaient à découvrir : peintures, uniformes, armes ou encore objets d’arts en provenance en grande majorité du musée de l’Ermitage.

Celles issues des collections du musée de l’Armée et du musée des Cosaques de Courbevoie évoquent le devenir des membres de la Garde après 1917 et l’exil de grandes familles russes à Paris.

Signalons aussi que l’affiche de l’exposition est la couverture d’un très beau livre de Andreï StrelnikovGueorguy VilinbakhovSergueï PlotnikovAlexandre Bobrikoff, édité en novembre 2010.

Présentation de l’éditeur :

“Fleuron de l’Empire fondé par Pierre le Grand à la fin du XVIIe siècle, la garde impériale russe incarne le legs d’un tsar qui a su mener la Russie au rang de grande puissance européenne. L’histoire de cette unité de prestige est intimement liée à celle de la Russie : des campagnes contre la puissante armée e spin Pierre le Grand, en passant par les combats qui l’opposèrent à la Grande Armée de Napoléon sous Alexandre Ier, à Austerlitz ou à la Bérézina, jusqu’à la chute du régime impérial lui-même sous, Nicolas II. Envers et contre tous, la Garde reste jusqu’à sa dissolution le miroir fidèle de la richesse et de la complexité de la Russie, renforçant le sentiment national exalté par les plus grands poètes et romanciers, tel que Pouchkine ou Tolstoï. Pour la première fois, Le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, le muée de L Armée à Paris et le musée du régiment des Cosaques de S.M. l’empereur à Courbevoie, s’associent pour évoquer et présenter l’histoire de la garde impériale à travers un ensemble de pièces exceptionnelles jamais réunies à ce jour. Tenues impériales, portraits, scènes de la vie de cour et du champ de bataille, armes et objets d’art… sont mis à l’honneur dans cet ouvrage richement illustré qui condense les dernières recherches menées en France et en Russie.”